Je galère sur cette exercice qui est en relation avec ce texte:
Une voix, une voix qui vient de si loin
Qu'elle ne fait plus tinter les oreilles,
Une voix, comme un tambour, voilée
Parvient pourtant, distinctement, jusqu'à nous.

Bien qu'elle semble sortir d'un tombeau
Elle ne parle que d'été et de printemps.
Elle emplit le corps de joie."

1

Réponses

2014-01-15T03:45:19+01:00


Les anaphores qui rythment le poème sont une voix et elle .
b) Ces éléments mettent en valeur l’appel (ou l énigme) qui est représenté par la voix.
2) qui parle, le poète
A qui , aux français
De quoi ; de la voix qui aussi un appel a la résistance.
L énonciateur dans ce texte est un poète 
Le poète parle de la voix 
D’autres personnes entendent la voix et sont même interpellées par le poète