Par quel miracle suis-je sorti de cet enfer, je me demande encore bien des fois s'il est vrai que je suis encore vivant ; pense donc, nous sommes montés mille deux cents et nous sommes redescendus trois cents ; pourquoi suis-je de ces trois cents qui ont eu la chance de s'en tirer, je n'en sais rien, pourtant j'aurais dû être tué cent fois, et à chaque minute, pendant ces huit longs jours, j'ai cru ma dernière heure arrivée. Nous étions tous montés la-haut après avoir fait le sacrifice de notre vie, car nous ne pensions pas qu'il fût possible de se tirer d'une pareille fournaise. Oui, ma chère mère, nous avons beaucoup souffert et personne ne pourra jamais savoir par quelles transes et quelles souffrances horribles nous avons passé. A la souffrance morale de croire à chaque instant la mort nous surprendre viennent s'ajouter les souffrances physiques de longues nuits sans dormir : huit jours sans boire et presque sans manger, huit jours à vivre au milieu d'un charnier humain, couchant au milieu des cadavres, marchant sur nos camarades tombés la veille ; ah ! j'ai bien pensé à vous tous durant ces heures terribles, et ce fut ma plus grande souffrance que l'idée de ne jamais vous revoir.[...] »

Je dois me mettre a la place de sa mere et de lui repondre mais je suis hyper nul en redaction , je sais que c'est le 2eme sujet que je poste mais c'est pour demain matin !

1

Réponses

2014-01-14T19:39:10+01:00

Mon tendre fils, Je t'aime, tu as dus tenir à des circonstances terribles, il est vrai que tu es source de courage et de bienveillance et que même la mort n'aurait la folie de te défier, je suis extrêmement touchée de savoir que je suis encore une source d'espoir à tes yeux, Tu dois être maitre de ton choix c'est ce qui te fera avancer, alors ait confiance en toi, je serais là pour toi dans toutes circonstances, je suis ta mère je te suivrais dans les bonnes comme dans les mauvaises circonstances...