Réponses

2014-01-09T14:12:02+01:00
LEON BLUM est né le 9 avril 1872 à Paris  et il est décédé le 30 mars 1950 à Jouy-en-Josas en France toujours.

C'est à 17 ans qu'il publie  ses premiers poèmes, c’est son rôle actif dans l’affaire Dreyfus de 1894 à 1906 qui le mènera vers la politique. En 1902, il adhère au parti socialiste de Jean Jaurès et c’est avec lui, deux ans après, en 1904 qu'il participe à la création du journal "L'humanité". Mais c’est en 1920, qu’il devient le dirigeant du parti après le congrès de Tours où il décide de ne pas accepter la 3° internationale.
Aux élections législatives de mai 1936, le Front Populaire (alliance des socialistes, des radicaux et des communistes) est voté à la majorité.
Léon Blum devient le président du conseil jusqu’en 1938. Le 7 juin 1936, il
signe les accords de Matignon avec le patronat et la CGT.
Ces accords désignent : hausse des salaires des ouvriers ;élections de délégués du personnel ;des congés payés ;des semaines de 40 heures ...
Mais le Front Populaire ne dura que deux ans jusqu’en 1938.
En 1940, Blum est arrêté par Pétain car celui-ci cherchait des responsables politiques de les guerre et Blum, comme quatre-vingt autres, avait voté contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.
De 1943 à 1945, l’ancien président du conseil est livré au nazi où il sera délivré par les Américains en Italie. Ensuite il reprend ses articles dans le journal « Le Populaire » en refusant le poste de ministre proposé par De Gaulle en 45.

On retient de lui un socialiste très actif qui a su améliorer la vie des travailleurs et un amoureux de la littérature.
2014-01-09T14:40:05+01:00
LEON BLUM est né à Paris en 1872 et est mort en 1950 à Jouy-en-Josas (banlieue parisienne)
Il écrit depuis tout jeune mais il entre en politique avec l'affaire Dreyfus. Il prend la carte du parti socialiste de Jean Jaurès en 1902 et c’est avec dernier qu'il donde 2 ans plus tard le journal "L'humanité". Il devient le dirigeant du parti après le congrès de Tours en 1920 .
Puis le Front Populaire (alliance des socialistes, des radicaux et des communistes) est voté à la majorité aux législatives de 1936. Le 7 juin 1936, il signe les accords de Matignon avec le patronat et la CGT.
Léon Blum devient le président du conseil jusqu’en 1938. Le 7 juin 1936, il
signe les accords de Matignon avec le patronat et la CGT. Ils portent notamment sur: hausse des salaires des ouvriers ;élections de délégués du personnel ;des congés payés ;des semaines de 40 heures etc.  Le Front Populaire ne durera que deux ans.
En 1940, Blum se fait arrêter par Pétain car comme d'autres, il a voté contre les plein pouvoirs. Il sera livré aux nazis et libéré par les américains en 45. Il refuse le poste de ministre proposé la même année et écrit des articles pour "Le Populaire".  Il restera un socialiste militant jusqu'à la fin.