Suite de Récit :

Il Faut que le Récit ai une atmosphère Inquiétante , ton Sérieux , FANTASTIQUE :

Champs Lexical de la peur , Elément surnaturel.

Debut du Récit :

Mais la porte s'ouvrit, largement , lentement , silencieusement

MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

2
Merci de m'aider
une suite de quel récit?
Villers
Villers de l'isle-Adam
l'intersignne

Réponses

Meilleure réponse !
2014-01-01T18:17:00+01:00
Silencieusement , une porte s'ouvrit , je découvrit une ombre qui me glaça jusqu'au sang  

Un truc comme sa tu veut dire
derien ;)
'(Mais avant) lorsque la porte s'ouvrit tu peux rajouter des éléments sonores ("grincement ou chuintement" et de sensations comme un "courant d'air glacé") et sensation d'angoisse avec sueurs froides qui dégoulinent le long du cou, frissons, chair de poule et poils qui se hérissent
Plus tu enrichis les impressions des uns et des autres, mieux c'est
le surnaturel: des monstres, des fantômes, des lueurs, des claquements, des hurlements ,des odeurs fétides (ne pas oublier ce que l'on entend, ce que l'on ressent, tous les sens)
et ne pas oublier de mettre des figures de styles comme d'ailleurs le début de la rédaction ou il y a une accumulation de trois mots qui rajoute dans la sensation de peur
2014-01-01T18:23:10+01:00
tu pourrais écrire une histoire à la première personne ou un homme ou femme sont dans leur chambre et  leur porte s’ouvre toute seule, il avait pourtant juré qu’il l’avait fermé, il se lève pour aller voir ce qui ce passe, il va voir chez son fils, mais celui ci n’est plus dans son lit, le personnage s’inquiète, il panique, tout à coup il sent un souffle dan son, cou, il essaye de garder son calme mais la peur est en train de prendre le dessus, il recule terrifié, descends en bas, cherche son fils mais refuse de crier à cause de la présence qu’il a senti, il chuchote appelle son fils d’une voix lente mais effrayé. Il sort dehors mais ce n’est pas la ville qu’il voit mais des bois, des bois qui semble interminable. Il voit des empruntes, celle de son fils mais d’autres plus grandes et beaucoup plus légère l’accompagne, la terreur continu de monter, il entre dans les bois ou un silence de mort règne interrompu par des cris d’animaux. Il a la chair de poule, ect. Tu peux le faire avec plus de détail ex : la porte qui grince quand il sort, et décris plus son angoisse. J’espere 
que ça t'aura aidé, bonne chance et bonne année
(yavais plus de place dans la boite)
Le narrateur doit exprimer au je
je sais mais je l'ai pas écrit au je c tout tu peut facilement le faire, dsl de pas l'avoir fais