Réponses

Meilleure réponse !
2013-12-28T15:00:48+01:00
Bonjour

Bien, j'ai lu ton texte, il y a bien longtemps que je n'ai pas fait de philo, aussi je vais te dire ce que cela m'inspire et comment je le comprends.

dans l'expression "Toutes les fois que l'idée précède et règle l'exécution, c'est l'industrie", je pense qu'il veut dire que l'industrie et donc les machines mettent en oeuvre, sans réfléchir, ce qui a été programmé. Lorsqu'on a trouvé une idée pour produire un objet et la façon dont il faut régler les machines pour que cela marche, seul le côté industriel et productivité est impacté. Il n'y a là dedans aucune créativité personnelle ou recherche artistique. On cherche à faire de la quantité, de l'uniformité   rapidement.
"l'artisan est artiste mais par éclairs" : pour moi, cela signifie que l'artisan, de temps à autre, entrevoit quelque chose auquel il n'a pas pensé, qui pourrait personnaliser un peu ce qu'il fabrique. l'artisan voit le projet final et la meilleure mise en oeuvre possible pour le fabriquer. Il ne voit pas forcément le côté artistique, le clin d'oeil, l'originalité qu'il pourrait donner à son produit. il a une idée fugace mais effectivement par éclairs.

"L'artiste est spectateur aussi de son oeuvre en train de naître". L'artiste a une idée bien précise au départ  mais elle dépend de beaucoup de paramètres qu'il ne maitrise pas toujours. L'idée est idéale et sans contraintes, la réalité non. Je pense par exemple à un grand couturier qui est un artiste : son idée de départ est fixée dans son esprit, il sait vers quoi il veut tendre et quel objectif il veut atteindre. Ce côté est ce qu'on appelle son oeuvre. Ensuite, vient la réalisation qui elle, se heurte à d'autres paramètres : la robe n'a peut être pas été cousue comme le souhaitait le couturier, le tissu ou la couleur ne rendent pas exactement ce qu'il avait imaginé, le mannequin a un léger défaut qui fait que la robe n'a pas le charme exact qu'il en attendait, etc. Donc, il est spectateur de son ouevre car il découvre, au fur et à mesure de son exécution, ce que son oeuvre imaginée donne en réalité. Le propre de l'artiste est justement de mesurer la réalisation à son projet initial, son oeuvre est unique ou presque, aucune machine ne va la reproduire à des milliers d'exemplaires, il n'y a pas de formatage de l'original mais bien à chaque fois, quelque chose de légèrement différent qui émerge.
Je pense aussi à un chaudronnier qui réalise par exemple un portail  sur commande particulière. Il imagine la matériau utilisé, la forme, les détails , la couleur, la grandeur, la hauteur, l'allure générale, le petit détail qui va le styliser et le rendre unique. C'est son oeuvre. Puis vient la réalisation et les contraintes : un détail du terrain qui oblige à faire des modifications, une forme qui ne conviendra pas avec l'allure générale de la maison, une couleur qui ne rendra pas l'effet escompté, etc..

Enfin je dirai que l'artiste n'est pas qu'un artisan.
Autant tous les artisans ne sont pas des artistes, autant tous les artistes sont d'abord des artisans.
Etre artisan, c'est apprendre une méthode conventionnelle, savoir jouer avec les formes, les quantités, connaître les normes de bases, être doué de ses mains
Etre artiste, c'est une dimension supplémentaire : c'est sortir des sentiers banalisés et mécaniques pour donner une touche d'originalité, pour faire coller une oeuvre à son propriétaire, au décor, à l'entourage, c'est lui donner une vie unique et particulière.

Voilà quelques idées, tu en feras ce que tu peux, tu n'es pas obligée d'être d'accord avec moi.
Bonne fin d'année