Bonjour je dois faire une biographie de Rameau merci de m'aider (urgent)

1
Jean-Philippe Rameau, né le 25 septembre 1683 à Dijon et mort le 12 septembre 1764 à Paris est un compositeur français et théoricien de la musique.
De manière générale, la vie de Rameau est mal connue, en particulier la première moitié, c'est-à-dire les quarante années qui précèdent son installation définitive à Paris vers 1722C. L'homme est secret et même sa femme ne sait rien de ses années obscures, d'où la rareté des éléments biographiques dont on dispose.
Naissance et enfance à Dijon
Septième enfant d'une famille qui en compte onze (il a cinq sœurs et cinq frères), l'enfant est baptisé le 25 septembre 1683, jour même de sa naissance. Sa mère, Claudine de Martinécourt, fille de notaire, est issue de la petite noblesse. Son père, Jean Rameau, est organiste à l'église Saint-Étienne de Dijon, et de 1690 à 1709 à l'église paroissiale Notre-Dame de Dijon, il semble être le premier musicien de la famille.il a etait formé a la musique par son pre .

Réponses

2013-12-27T19:01:51+01:00
Jean-Philippe Rameau est né à Dijon en septembre 1683. Son père est organiste et sa mère provient de la petite noblesse. Il est scolarisé dans un collège de Jésuites mais il est mauvais élève et le quitte rapidement.  Après un séjour de quelques mois en Italie, il revient en France. En 1702 il est maître de chapelle à la cathédrale d'Avignon, Notre-Dame des Doms.  La même année il est engagé comme maître de chapelle à la cathédrale de Clermont, mais n'achève pas sa période. Il revient à Paris en 1706 et publie son premier livre de clavecin. En 1709 il obtient l'orgue de Notre-Dame à Dijon en succession de son père. En 1713-1714 il est à la tribune des Jacobins de Lyon. Il va ensuite à Montpellier. Cette période de sa vie de Rameau est mal documentée. . Il écrit ses premiers articles et publie son traité d'harmonie. Son deuxième livre de pièces de clavecin paraît en 1724. Vers 1927, il est présenté au riche mécène et fermier général Le Riche de la Pouplinière. Rameau dirige son orchestre à partie de  1731 ; donne des leçons de musique à Madame de la Pouplinière et loge de 1746 à 1752 dans son hôtel particulier. Il y rencontre l'abbé Pellegrin et Voltaire qui deviennent ses premiers librettistes. En 1733, son premier opéra (Hippolyte et Aricie) est créé à l'Académie de musique, en 1737, il crée Castor et Pollux et toute une série d’œuvres célèbres qui font qu’en 1745, Louis XV le nomme Compositeur de la Musique de la Chambre. On sait qu’il s’est fâché avec son mécène la Pouplinière et change de domicile en 1753. Il participe à une vive polémique avec les encyclopédistes dans la «Querelle des Bouffons» et publie en 1755 Les erreurs sur la musique dans l'Encyclopédie. Il meurt à Paris en septembre 1764.