Bonjour, Je dois effectuer un travail d'écriture d'environ 6 six lignes selon un registre littéraire et un de langue : soutenu et comique. Mon travail doit comporter : deux tournures emphatiques, une allitération ou une assonance,une dérivation ! Voilà le thème : un jeune homme vient de rencontrer la femme de sa vie. Une heure après cet événement, il veut l'appeler, mais se rend compte qu'il a perdu son numéro. J'ai vraiment dû mal à intégrer du comique et soutenu ..
J'accepte toutes réponses utiles :D !

1

Réponses

2013-12-15T17:12:19+01:00
Il se maudit intérieurement d avoir une mémoire si défaillante. Les numéros dansaient dans son crane mais n’ arrivaient pas à prendre corps.  Mais un seul revient  avec persistance, et si c’était le bon numéro  ,que  perdrait –il s’il l’essayait. Alors sans hésitation et espérant un miracle ,il le composa . Une voix veloutée, douce, envoûtante lui répondit au bout du fil. Son cœur ne fit qu’un saut, oui  c’était elle la ravissante créature  qui avait dérobé   son cœur.(allitération) Il  balbutia : «  c’est moi, tu te souviens de moi »   Oui bien sur qu’elle se souvenait de lui . Alors, transporté de joie, il demanda à la voir et elle accepta.IL lui fixa un rendez dans un café, lui indiqua le nom et n’ oublie pas de lui dire que au cas ou elle ne se souviendrait pas de lui ,il avait toujours le même costume  gris  , les mêmes lunettes noires ,et les même chaussures.
IL  se dirigea vers le café, s’ attabla, et attendit.    Une   heure  passa qui lui sembla  comme une éternité. Soudain, il entendit  une voix le saluer.  Alors, il leva la tète  et resta bouche bée. Ce n était pas la femme qu’il attendait, Celle la, était affreusement laide, elle paraissait embarrassée sous des habits sombres qui cachaient ses rondeurs. Il était  encore jeune mais ses cheveux châtains,  son teint flétri la vieillissaient.
Elle arborait un sourire stupide et attendit peut être  invitée. Lui, il resta sans voix.  IL se demanda comment  il   allait  se débarrasser de cette créature sans la blesser. Il comprit qu’il s était trompé  de numéro. En gentleman, il l invita à s’asseoir mais prétexta un besoin urgent et s s’éclipsa par la porte de derrière   . Il jura de ne plus jamais se fier à une voix au téléphone.