Réponses

2013-12-08T18:54:25+01:00
Il s'agit d'un bas-relief d'Arno Breker, intitulé Der Wächter, c'est à dire: Le Garde, il date de 1938. Ce bas-relief est monumental, il était destiné à orner ne frise qui devait décorer l'un des axes principaux de Berlin. Arno Breker était l'un des sculpteurs préférés d'Hitler. A ses débuts, il s'orientait plutôt vers un style abstrait. Cependant rapidement repéré par le ministère de la Propagande du Reich, plusieurs commandes lui sont passées et il devient l'un des artistes de référence de l'Allemagne nazie, au point d'accompagner Hitler dans certains de ses déplacements. Cette œuvre illustre les principes aryens développés par Hitler, il met en scène l'esthétique du corps sain de l'homme nouveau, qui s'inspire de l'esthétique grecque antique.  Description: Cette œuvre représente un guerrier nu, très athlétique qui arbore tous les signes de la virilité guerrière nazie: musculature surdéveloppée, part de l'arme, visage implacable de détermination au combat, prêt à se battre car sûr de sa puissance. Le drapé de sa cape et le bouclier sur lequel il semble s'appuyer font référence aux attributs des guerriers grecs. L'épée ressemble à une épée de l'époque romaine: Le garde s'inspire donc des sculptures antiques, à la fois grecques et romaines.  Analyse: Le garde est une oeuvre de propagande nazie. En effet, l'art tient une place très importante durant le IIIème Reich. L'art soutenu par les nazis doit exalter les valeurs traditionnelles du régine comme la pureté raciale, le militarisme et l'obéissance. Il s'agit bien d'un outil de propagande, visant à transmettre un message à la société. De 1933 à 1945, les nazis ont mis en place un art officiel, approuvé par le régime et correspondant aux valeurs et croyances mises en place durant cette période. Cet art officiel prend pour modèle l'art antique grec et romain, reprenant ses formes et ses idéaux esthétiques. Cette oeuvre de Breker témoigne de l'idéal de la perfection de l'homme aryen décrit par Hitler dans Mein Kampf et repris par tous les artistes soutenus par le nazisme. A cet art officiel s'oppose un art dit « dégénéré ». ( voir manuel) Cette appellation provient du régime nazi. Une exposition a d'ailleurs lieu en 1937 à Munich montrant des œuvres dites « dégénérées » en opposition à l'art officiel nazi, à l'initiative du ministre de la propagande nazie, J. Goebbels.