Réponses

2013-12-02T21:30:30+01:00
Problématique : Signification emblématique de l'auteur qui est victime de la cruauté des hommes.
Baudelaire nous évoque dans cette partie un homme hésitant à son élévation sociale à travers les ailes des oiseaux qui sont majestueux en vol ou paradoxalement, hésitant pour une attirance à sa perte comme quand il se trouve déposé sur les planches tels les oiseaux devenant ridicule sur terre, indissociable de la condition humaine et qui finit par gagner.

1) L'oiseau est magnifique en vol mais ridicule sur les planches lorsqu'il revient sur terre.

2) "Autant l'oiseau en vol est un oiseau majestueux à l'allure souveraine désigné par la périphrase du vers 16 : " les rois de l'azur ", autant lorsqu'il se pose il paraît ridicule"

3) Baudelaire montre à travers l'albatros qu'il est différent des autres, il a recours à une image très suggestive pour dépeindre sa propre condition dans une société qui ne le voit pas. L'albatros est étranger aux autres, c'est ce qu'est en réalité Baudelaire, car il était maudit des autres dans la vraie vie. Les trois premières strophes concernent l'albatros alors que la dernière est dédiée au poète.
Je dirai donc que l'image de l'Albatros est négative

4) Les hommes d'équipage (au vers 1)  ne sont pas des " indolents compagnons "

5) L'image des hommes d'équipage est négative, ils sont comme dans la vraie vie où les autres maudissent l'auteur.
Les marins du vers 11 énervent et poussent à bout l'oiseau. Le poète ne sait donc plus où aller, dansle monde sublime (la poésie) ou vers  la vulgarité désopilante de la société qui l'entoure. Les marins manifestent leur agressivité huées de la foule va jusqu'à une volonté de meurtre symbolisée par l'archer du vers 14. On n'hésitera pas à mettre à mort le poète symboliquement mais il reste un homme incompris.
Les hommes d'équipage sont comparés à la foule et aux flammes.

6) Baudelaire compare l'albatros à lui-même, l'auteur.

7) Baudelaire a mis une majuscule et un tréma au mot "Poëte" car il est opposé aux autres, il a donc cherché à le distinguer.

Bilan :
Baudelaire paraît être un homme seul et pas aimé. Il est entouré d'hommes cruels et il est incompris dans le monde des poètes.