Réponses

2013-12-01T20:52:31+01:00
Oui. Car le concept de "nature humaine" sous-entend que comprendre un(e) seul(e) individu(e) donne l'autorisation de généraliser son cas à l'ensemble de l'espèce humaine!

La "nature-humaine" sous-entend que chacun(e) d'entre-nous réagit exactement pareil aux évènements d'une vie. Cela sous-entend que nous sommes tous "conditionnés naturellement par nos instincts de la même manière"... Alors que nous savons que c'est faux.

La "nature-humaine" est un concept qui évite de prendre en considération que la majorité de nos comportements sont des acquis culturels et que selon ces acquis nous réagissons semblablement qu'un(e) autre individu(e) ayant des acquis semblables mais différemment, voire de manière contraire, à un(e) individu(e) qui n'a pas reçu la même éducation que nous...

Le concept de "nature-humaine" nie l'impact des acquis culturels en justifiant la prédominance de la "nature" pour expliquer les comportements humains. Ensuite, le concept de "nature-humaine" est directement issu de la "théologie", car, si les humains sont tous les mêmes, c'est parce qu'ils ont tous été créés par la même entité. Ce postulat est indémontrable mais il est le seul permettant de justifier le concept de nature-humaine.

MAIS! Les différences culturelles ne signifient pas pour autant: hiérarchie entre elles. Il ne s'agit pas de xénophobie. Quant aux racistes, ils supposent l'existence de plusieurs natures-humaines distinctes selon la géographie... Du dernier ridicule.
On peut parfaitement critiquer la notion de "nature-humaine" sans pour autant cesser de penser l'universalité. Il suffit de considérer les vérités biologiques (l'ADN) sans pour autant considérer que le biologique influe sur le psychologique. L'ADN n'est pas un conditionnement spirituel...Elle est ontologiquement dangereuse puisqu'elle impliquerait le fait que l'essence précéderait l'existence.
Heidegger et Sartre ont démontré le contraire et Sartre affirme qu'il n'y a pas de nature humaine mais une "condition humaine" ,faisant ainsi de l'existentialisme un humanisme.