Récrivez ce texte en faisant du narrateur une fille et du pion une pionne .
J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse : je suis resté penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien,dévoré par la curiosité, collé aux flancs de Robinson, pris d'une émotion immense, remué jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur
Clic clac ! on farfouille dans la serrure.
Est-ce Vendredi ? Sont-ce des sauvages ?
C'est le petit pion qui s'est souvenu , en se levant, Qu'il m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévoré par les rats , ou si c'est moi qui les ai mangés.

1

Réponses

2013-11-27T18:48:12+01:00
J'ai le cou brisé, la nuque qui me fait mal, la poitrine creuse : je suis restée penché sur les chapitres sans lever la tête, sans entendre rien,dévorée par la curiosité, collée aux flancs de Robinson, prise d'une émotion immense, remuée jusqu'au fond de la cervelle et jusqu'au fond du coeur 
Clic clac ! on farfouille dans la serrure.
Est-ce Vendredi ? Sont-ce des sauvages ?
C'est la petite pionne qui s'est souvenue , en se levant, Qu'elle m'avait oublié, et qui vient voir si j'ai été dévorée par les rats , ou si c'est moi qui les ai mangés.