Réponses

2013-11-23T17:15:55+01:00
Les excuses bidons, qui n'en a pas inventé une, un jour, pour se couvrir. Mais là, un lycéen poitevin de 17 ans est allé bien au-delà du raisonnable.Il sera d'ailleurs poursuivi en justice en janvier prochain pour avoir dénoncé un crime purement fictif. Un crime sorti de son imagination pour couvrir le fait qu'il séchait les cours.
Mardi, le lycéen est victime d'un malaise. Il est alors pris en charge par les pompiers. C'est alors qu'il invente une histoire de séquestration dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants.
Le lycéen indique avoir été roué de coups par plusieurs individus. Il donne des précisions conduisant à des perquisitions et à l'interpellation d'un suspect qui tombe des nues.
Le doute s'installe définitivement quand le médecin légiste chargé d'examiner le lycéen ne trouve trace d'aucun coup.
Il est alors contraint de lâcher le morceau.