Réponses

2013-11-21T22:41:56+01:00
L’Alliance Russie-Otan n'entame pas de bonnes bases quant à une interaction constructive avec la Russie.
L'Alliance est bloquée par le travail du conseil, l'analyse des menaces de sécurité et le perfectionnement du travail.
La Russie a tenu informée la communauté internationale que le projet du traité sur la sécurité européenne était prêt, mais le président russe Dmitri Medvedev avait depuis 2008 avancé cette initiative, où il avait souligné le principe de l’indivisibilité de la sécurité européenne.
La relation entre la Russie et l'Alliance est faite de contradictions. La Russie propose de se battre conjointgement contre le trafic de drogues depuis l’Afghanistan, mais, l’Alliance fait ressortir au premier plan le thème de l’envoi des contingents supplémentaires pour combattre les Talibans.
 Les relations sont maintenues au niveau des ambassadeurs mais au printemps, les relations sont redevenue quasi normales. L'Otan et la Russie ont donc coopéré pour la sécurité européenne.
 Mais quelques pays de l’Alliance (La Pologne par exemple), les pays baltes ne sont pas d'accord avec le rapprochement entre l’OTAN et la Russie.
Le nouveau Secrétaire Général de l’Alliance pense qu’il faut s’occuper des problèmes importants qui se posent devant la Russie et la communauté Nord Atlantique, il faut donc passer aux formes actives de l’interaction. Le fait d’une réunion du Conseil Russie-OTAN au niveau politique et ses résultats éventuels doivent faire de sorte qu’il devienne une sorte de pont vers la réalisation ultérieure des propositions du président russe sur la création d’un nouveau système de sécurité européenne.