Je
vois, par exemple, que 2 fois 2 font 4, et qu’il faut préférer son ami à
son chien, et je suis certain qu’il n’y a point d’homme au
monde qui ne le puisse voir aussi bien que moi. Or, je ne vois point
ces vérités dans l’esprit des autres, comme les autres ne les voient
point dans le mien. Il est donc nécessaire qu’il y ait
une raison universelle qui m’éclaire et tout ce qu’il y a
d’intelligence. Car si la raison que je consulte n’était pas la même qui
répond aux Chinois, il est évident que je ne pourrais pas être
aussi assuré que je le suis, que les Chinois voient les mêmes
vérités que je vois. Ainsi la raison que nous consultons quand nous
rentrons dans nous-mêmes, est une raison universelle. Je dis
quand nous rentrons en nous-mêmes, car je ne parle pas ici de la
raison que suit un homme passionné. Lorsqu’un homme préfère la vie de
son cheval à celle de son cocher, il a ses raisons, mais ce
sont des raisons particulières dont tout homme raisonnable a
horreur. Ce sont des raisons qui dans le fond ne sont pas raisonnables,
parce qu’elles ne sont pas conformes à la souveraine raison,
ou à la raison universelle que tous les hommes consultent.


Malebranche



Questions :
1- Dégagez l'idée principale et les différentes étapes de l'argumentation du texte.
2- Expliquez :
a) '' Je ne vois point ces vérités dans l'esprit des autres, comme les autres ne les voient point dans le mien"
b) La différence entre " être raisonnable" et " avoir ses raisons " selon Malebranche
3- Ressentir une passion empêche - t - il toujours d'être raisonnable ?

JE SUIS PERDUE ! AIDEZ MOI S'IL VOUS PLAIT; JE DOIS LE RENDRE POUR DEMAIN.

1

Réponses

2013-11-20T22:00:25+01:00
1. ?
2.a) En disant cela, Malebranche met en évidence les différences entre chaque être humain dans leur façon de raisonner.
b) Selon Malebranche, "être raisonnable" correspond à être conforme aux institutions fournies par "la souveraine raison" alors qu'"avoir ses raisons" correspond aux propres raisons de chacun, détachées des raisons des autres; lorsque l'on a ses raisons, seul nous pouvons les comprendre car elle sont basées sur nos vécus et se confrontent forcément à la "raison universelle".
3. Non car l'homme pouvant surmonter ses désirs sais mettre ces besoins secondaires de côté. Même si il est vrai que beaucoup de personnes succombent à leurs envies et essaient de se "rassasier" en les réalisant. Une passion peut conduire même un homme très intelligent à un cycle sans fin où il faut assouvir ses désirs concernant la passion exercée. La passion peut donc mener à ne pas être raisonnable mais cela n'implique pas que c'est toujours le cas.