Réponses

2013-11-15T21:16:39+01:00
Le vieux cheval que ses maîtres ne veulent pas abandonner est confié à la garde de Zidore Celui-ci considérant que c’est une corvée de s’occuper du vieil animal, le bat et le prive de nourriture..Un jour Zidore a l’idée de ne plus changer le cheval de place.
Zidore vient quand même voir l’animal mais c’est pour le torturer davantage. Il fait semblant de bouger le piquet mais le replace aussitôt au même endroit. Plus tard, il lui lance une motte de terre sur le museau. La malheureuse bête fait des efforts pitoyables pour atteindre l’herbe bien verte qu’elle sent à portée de ses naseaux, en vain.
Puis le chaval sentant que tous ses efforts ne serviraient à rien, s’allongea sur le flanc.
Zidore le retrouva mort quand il revient le surlendemain . Voila :)
car cette nouvelle nous montre la cruauté de l'homme à l'égard des bêtes
il faut que dans ton résumé que tu fasses aussi un portrait de COCO en disant; qu'il est vieux , des jambes lourdes et des cheveux blancs
car ce cheval est mort de faim et son corps en décomposition a donné à manger au sol car Maupassant aimait faire de l'ironie tu peux rajouter mes réponses à celles de Saranadachama
C'est vrai , Merci Nanou :)
o merci a vous
2013-11-15T21:17:57+01:00
À la ferme des Lucas, dite "la Métairie", on conserve par charité, dans le fond de l'écurie, un très vieux cheval blanc que la maîtresse veut nourrir jusqu'à sa mort naturelle, parce qu'elle lui rappelle des souvenirs.

Un goujat de quinze ans, nommé Isidore Duval, surnommé Zidore, prend soin de la bête, lui donnait, la nourrit et, quatre fois par jour, en été, la déplace dans la côte où on l'attache, afin qu'elle ait en abondance de l'herbe fraîche.
merci a ce qui mon aidez je vous remercie
dr