Bonjour tout le monde , pouvez vous m'aider pour mon devoir de Français s'il vous plaît?

Je dois écrire un texte qui est soit pour la paix ou soit pour la guerre, c'est une histoire entre un père et un fils , le père est pour la guerre et le fils contre et évidement pour la paix , un jour le père va à la guerre et le fils reste à la maison et au fait c'est la fin qui est le plus important , c'est pour montrer la paix est meilleure ou la guerre ...C'est donc une conclusion!

S'il vous plaît aidez moi , je suis vraiment pas très forte en Français surtout pour les argumentation et de plus ma professeur est très stricte...Merci beaucoup

1

Réponses

2013-11-14T18:36:02+01:00
Il n'est pas indiqué quand l'histoire doit débuter alors je la débute là :

le fils était installé sur le canapé, il attendait son père, le regard fixant la fenêtre.
le vent soufflait dehors, les feuilles volaient, les branches des arbres claquaient contre les vitres.C'était la tempête, comme dans la t^te de Corentin.La rage s'était emparée de lui. Il avait eu une grande discussion avec son père la veille au sujet de la guerre, cette guerre, cette pourriture de guerre qui avait déjà tué son grand-père et voilà que son père y allait aussi  et puis qui d'autres?? son oncle??son frère, ses amis??

pas moi en tous cas, pas moi se disait Corentin, doucement .

Son père arriva avec son sac à dos ,près à quitter la maison;
-  Alors fils, tu ne viens pas? tu es sûr de toi,? 
Allez viens, viens attaquer, viens porter un bel uniforme de soldats, viens avec moi,porter un fusil, mater les ennemis, montrer que nous sommes supérieurs à eux, les filles aiment bien les uniformes, les guerriers, les hommes virils. Dit le père

- Jamais , tu m'entends jamais je ne partirais tuer des autres hommes, jamais je ne tuerais un être humain, papa, je te rappelle que je veux être pompiers,ça aussi c'est viril, sauver  des vies, tel est mon objectif, comment pourrais-je te suivre ? Je suis désolé papa, désolé de ce qui arrive.Au revoir Papa, ne meurt pas.

Le père partit, tête basse;il n'avait pas pu convaincre son fils.Il devait partir attaquer l'autre  pays.Mais , reverrait-il son fils bien aimé?

3 mois plus tard le fils recevait une lettre, où il y avait écrit :

Fils, si tu reçois cette lettre c'est que je serais mort, à la guerre, comme mon père .J'ai réfléchi à ce que tu m'as dit.
Cette guerre était elle nécessaire?guerre de religion?Ne pouvons-nous vivre sans vouloir se détruire mutuellement,? Les balles sifflent là près de moi, j'ai peur.Je crois que tu avais raison, on peut parler aux ennemis, essayez de faire la paix, baisser le fusil ,discuter.Mais là on tue, on mutile comme des machines, comme des robots, on lance des grenades. Mais maintenant c'est trop tard, fils, je t'ai aimé , toi et tes frères plus que moi-m^me.Tu es l’aîné, il n'ont plus que toi.
Protège tes frères, moi , je suis parti trop loin de vous, je le regrette.
Adieu.

Le fils pris la lettre , la lança dans les flammes de la cheminée et pleura.
Encore un mort pour rien.