Réponses

2013-11-12T08:05:52+01:00
La Révolution Russe en Europe  :

En 1914, la Russie fragile, apparaît comme une puissance au 1er plan, c'est la 5ème puissance économique du monde qui s’industrialise très vite.
Les habitants (Finlandais, Polonais, Baltes…) sont soumis à une intense russification et sont mouvementés par des courants séparatistes.
Elle est fragile par son industrialisation car elle se trouve limitée à des secteurs géométriques restreints (Moscou, Ukraine, Pétrograd, Oural) et dépend des techniciens étrangers.
* 80% de la population = monde rurale retard par rapport à l’Occident
Revenu national russe = 1/3 des USA
La Société russe comporte de nombreuses tensions très graves affectant le monde rural, ce qui conduit à la fin des terre (accroissement géographique) accompagnées de les révoltes de la misère.
Les conditions de vie et le travail sont accablants et les habitants revendiquent des changements en effectuant des grèves.
La Russie s’accompagne alors d’une croissance de la bourgeoisie qui aspire à un régime politique à l’occidentale,
Le tsar Nicolas II, après avoir accordé une Constitution pendant la révolution de 1905, revient à l’autocratie. (Ce qui déçoit la bourgeoisie urbaine). Ne laisse aucun pouvoir à la Douma.
Il y a la formation d’une bourgeoisie rurale
grâce aux réformes de Stolypine en 1906-1910, qui renforce l’autorité du tsar, qui s’appuie sur elle. * Le poids de la guerre
Les défaites précipitent la désagrégation  du régime impérial. Les Allemands, occupant les territoires occidentaux de la Russie peuplés d’allogènes, y stimulent le sentiment nationaliste qui menace l’Empire d’éclatement.
L’économie n’a pas supporté le choc de la guerre :
* Elle ne peut fournir d’armes, munitions, vivres, vêtements à l’armée et le dénuement des soldats, affamés, mal équipés, sacrifiés ds des offensives…
* Désorganisation des transports, réquisitionnés pour les besoins de l’armée, et la priorité des fournitures industrielles à celle-ci, paralysent la vie économique : les paysans ne reçoivent plus les produits indust. qui leurs sont nécessaires et donc en retour refusent de livrer leur gain DONC, villes mal approvisionnées, usines, privées de fournitures mettent les ouvriers au chômage…
* Face à cette désorganisation l’administration reste inerte. Devant cette carence du pouvoir on voit se créer ds toutes les régions et professions des organisations auxquelles les zemstva (=conseils locaux) prêtent leur cadre pour nourrir la population, approvisionner l’armée et les usines.
1916 Raspoutine est assassiné
Troubles sociaux :
* manque de denrées alimentaires qui entraîne une hausse des prix
* salaires non réajustés
* chômage prive certaines familles de ressources
* sort des ouvriers devient intolérable
* grèves augmentent et se politisent de plus en plus
Le chef décide de briser le mvmt en arrêtant les chefs (ne règle pas les problèmes)
* La révolution de février et l’abdication du tsar
La révolution de fév. 1917 + l’abdication du tsar = conséquence de cette situation.
Du 8 au 12 mars 1917 (23-27 pr le calendrier russe, retarde de 13 jours) se produisent, à Pétrograd (Capitale), des troubles spontanés = A cause de la misère + faim
90000 femmes et hommes font la grève le 23 fév., le lendemain la moitié des ouvriers industriels fon grève (De Pétrograd) : Réclame « du pain » et « A bas la guerre » soldats autorisés à tirer.
Le tsar n’a plus d’autorité. Deux pouvoirs se créent.
1) La Douma, pouvoir constitué de bourgeois + nobles libéraux sous la présidence du prince Lvov et avc 1 socialiste Alexandre Kérensky.
2) Né du mouvement populaire le Soviet constitué de délégués des ouvriers et des soldats.
Tsar abdique en faveur de son frère, celui-ci renonce au trône, c’est ainsi la fin de la dynastie Romanov.
De la révolution « bourgeoise » à la révolution bolchévique (fév-oct. 1917)
* Un double pouvoir
La chute du tsarisme laisse face à face deux organes de pouvoir :
* « partis bourgeois », regroupés autour des constitutionels-démocrates, ce courant modéré, libéral et réformateur. Désire conduire la Russie vers un régime parlementaire. Son chef, Milioukov
* Le Soviet de Pétrograd, réunit les partis révolutionnaires qui se divisent en 3 tendances : socialistes révolutionnaires (SR) et les deux branches de la social-démocratie, mencheviks et bolcheviks.
Les SR préconisent la suppression de la grande propriété et le partage des terres.
Mencheviks et bolchveviks, représentants du monde ouvrier se séparent en 1903 car pas mm idées de revolution.
1) Les 1ers considèrent que la révolution Socialiste n’est possible seulement ds un pays hautement industrialisé. (en passant par une phase bourgeoise d’industrialisation)
2) Bolcheviks, sous la direction de Lenine estime qu’il ne faut pas attendre la consolidation de la démocratie bourgeoise mais déclencher la révol. Socialiste.
Lénine a crée un parti de révolutionnaires professionnels.
Les bolcheviks sont minoritaires.