Réponses

2013-10-30T10:18:12+01:00
Les loups sont considérés comme un ennemi, notamment de s’attaquer aux hommes et aux animaux domestiques. Au moyen âge, la peur du loup grandit et la chasse s’organise. Au  fil des siècles, les Etats donnent des primes aux chasseurs, ce qui les poussent à avoir recours aux  pièges, poison , fusils…
Charlemagne crée les luparii qui sont chargés de détruire les loups dans l’empire.  Puis pratiquée par le roi et la noblesse avec des chiens dressés. Petit à petit, on autorise le peuple à les chasser. Quand une région est infestée, les paysans organisent une battue. Les armes à feu intensifie la chasse.
Avec le christianisme, le loup incarne le Mal et le Péché, car il s’attaque aux agneaux de Dieu, symboles de pureté. Au XIIe siècle, l’Eglise recommande donc aux chrétiens de participer aux battues. Au cours des siècles, les hommes  utilisent différentes techniques pour chasser les loups : pièges, fosses à loups, collets, filets, poison, armes à feu, trappes, assomoirs. Ils vont même jusqu’à leur transmettre la gale pourcontaminer toute la meute et les louveteaux.
Au Moyen Age, les chasseurs exposent avec fierté la dépouille du loup et vont de village en village mimer la scène de la capture. En échange, les villageois leur donnent des œufs ou des pièces de monnaie. On appelle ca « quête au loup ». Au Moyen Age, on faisait croire que les loups avaient une préférence pour les femmes et les enfants. En Russie, au début du XIXe siècle, la population chasse le loup pour obtenir des primes.
le loup est vu comme un animal menaçant et nuisible au Moyen Age car il se nourrit de cadavres humains sur les champs de bataille, s’approche dans les villes et rôde dans les cours de ferme. Craignant ses attaques pendant les hivers froids du Nord, les paysans allument des feux pour faire peur aux loups et les éloigner des maisons. Dans les campagnes, les paysans, armés de fourches et de haches, organisent des battues. En 1421, en France, des loups entrent dans Paris, cherchant des proies en se faufilant dans les ruelles étroites. En Inde, au XIX e siècle, les famines poussent les loups à pénétrer dans les villages.