On m'as donner une redactiona faire le sujet est d'inventez un personnage avec une sorte d'événement revé (La rentrée des classe, les vacances avec ses amis)et puis quand ca se produit en réalité faut motrer sa deception

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-10-28T14:51:17+01:00
La fin de l'été arrivait. Je pris la ferme décision de me rendre dans les librairies où je devais acheter les manuels qui allaient me servir à la prochaine rentrée des cours.
J'en profitais, pour regarder les boutiques de vêtements, le temps était incertain, et je ne voulais pas être prise de cours. Je m'imaginais dans des tenues neuves et je rêvais à cette rentrée qui pour moi devait être la fin du calvaire d'être séparée de mes amis du Lycée.
Je faisais mille projets, sachant lesquelles de mes amis j'allais retrouver, la joie, le stress que nous allions partager.
Le grand jour attendu arriva et je venais trés tôt devant la grille du Lycée. J'attendais ceux et celles qui allaient découvrir avec moi les noms des professeurs, les emplois du temps.... Mais j'attendais surtout ma meilleure amie, celle avec qui depuis l'enfance, j'avais fait ma scolarité et avec qui j'ai arpenté  la cour de la maternelle à celle du primaire, puis du collège à notre fameux lycée. Tout bouillonnait en moi et tout se mélangeait, des retrouvailles amicales à la nouveauté de cette rentrée.
Ce jour-là je cherchais des yeux cette amie très chère  La grille ouverte nous nous enfilions tous, comme des moutons, vers les listes affichées sous le préau. Je trouvais la section de ma classe et ne voyant pas arriver mon amie je consultais les autres listes.
Je lisais, relisais les listes de noms inscrits mais mon inquiétude grandit quand je vis que son nom n'apparaissait nulle part. Je monologuais toute seule, je me disais qu'il y avait une erreur, j'avais les yeux fixés vers l'entrée du Lycée et jusqu'à la sonnerie qui appelait à se rassembler autour de notre professeur, je ne l'ai pas aperçue  J'avais les larmes aux yeux, et les rires et paroles autour de moi devenaient inaudibles, je souffrais . Moi qui attendais la rentrée pour la revoir, moi qui avait passé à la terrasse des cafés pendant les vacances de si longues heures à penser à elle, moi qui lui avait envoyé tant de vues du lieu de mes vacances.....Ce fut là une de mes déceptions les plus difficiles à affronter.