Réponses

2013-10-15T09:02:26+02:00
Cela faisait quelques semaines, qu'il manigançait, complotait, marmonnait. Il était à bout et ne voyait qu'une seule issue à son problème c'était de tuer sa femme. C'était son anniversaire et se dit que ce jour-là comme les autres années elle allait lui concocter un petit repas en amoureux et dresser une table au salon avec leur deux couverts et des chandelles. Qu'il ferait comme d’habitude l'étonné, qu'elle se jetterait dans ses bras, en lui disant le rituel "bon anniversaire". A ces moments -la elle prévoyait toujours d'être seule avec lui.
Il se dit que l'aubaine était bonne, et que c'est aujourd’hui qu'il fallait passer à l'action. Dans sa poche, il avait glissé un revolver avec un silencieux. Il maquillerait son crime en celui d'un rôdeur. Pour cela il lui fallait rentrer de son travail à pieds pour que sa voiture ne lassa pas de traces dans l'allée de la maison. Alors emmitouflé, le col remonté, chaque main gantée il entreprit le chemin de sa maison. Pas trés loin
Il vit  une lumière tamisée au travers de ses fenêtres. Il se dit que c'était bon, et qu'il allait pouvoir agir sans se faire prendre.
Comme d’habitude il avait oublié ses clefs et dû sonner à la porte. Elle arriva joliment vêtue, perchée sur ses talons. De l'autre côté de la porte il reconnut son pas et respira trés fort fort pour se donner du courage.
Elle lui ouvrit, et il aperçut la petite table dressée dans le salon. Quant il s'approcha d'elle, un vacarme éclata c'était des amis, de la famille invités par sa femme qui, cachés au fond de la pièce avancèrent vers eux pour entamer la chanson "bon anniversaire". Ai,si il ne put accomplir son méfait.

2013-10-15T10:21:01+02:00
C'était devenu une obsession ! Comment ne pas laisser de trace, la faire disparaître, obtenir ce qui me revient de droit, Assez, j'en ai assez de la voir, la supporter et surtout ne rien dire. Avec son sourire mielleux, ses yeux qui me rabaissent sans arrêt, génial plus besoin de mot, tout se dit par les gestes, le regard, les soupirs. Mais, je suis prêt du but. Ce soir, tout sera réglé. Premièrement, je lui subtilise son téléphone, ensuite, je me fais discret et là, comme prévu nous dînerons et irons nous coucher, sauf, que je préparerai le dîner, une bonne bouteille de vin, quelques gouttes versées dans son verre et le week end, que dis-je, la vie pour moi. Fébrile, il prépara le repas, descendit à la cave chercher une bouteille et lorsque la table fut dressée, la cuisine faite, il s'installa dans un fauteuil. Une cigarette à la main, ses pensées se mirent à partir dans tous les sens, puis la sonnette d'entrée le tira de sa torpeur. Il tressaillit brusquement, regarda l'heure et sans trop réfléchir ouvrit la porte d'entrée. Des amis, eux bien attentionnés, rient, blaguent et s'apercevant de son visage blême lui dit:  " ben, alors tu as oublié, bon anniversaire Romain " l'un posa des fleurs, l'autre une bouteille, les cadeaux . Héberlué, il .....