Voici deux portraits caricaturaux d'homme du siècle de Molière :

-Giton : il a le teint frais, le visage plein et les joues pendantes, l'oeil fixe et assuré, les épaules larges, l'estomac haut, la démarche ferme et délibérée. Il parle avec confiance; il fait répéter celui qui l'entretient, et il ne goûte que médiocrement tout ce qu'il lui dit. Il déploie un ample mouchoir, et se mouche avec grand bruit; il crache fort loin, et il éternue fort haut (...) Il occupe à table et à la promenade plus de place qu'un autre. Il tient le milieu en se promenant avec ses égaux; il s'arrête, et l'on s'arrête; il continue de marcher, et l'on marche : tous se règlent sur lui. Il interrompt, il redresse ceux qui ont la parole : on ne l'interrompt pas (...) Il est riche.

-Phédon : Il a les yeux creux, le teint échauffé, le corps sec et le visage maigre (...); Il est abstrait, rêveur, et il a avec de l'esprit l'air d'un stupide : il oublie de dire ce qu'il sait, ou de parler d'événements qui lui sont connus; et s'il le fait quelquefois, il s'en tire mal (...), il conte brièvement, mais froidement; il ne se fait pas écouter, il ne fait point rire (...) il se met derrière celui qui parle, recueille furtivement ce qui se dit, et il se retire si on le regarde. Il n'occupe point de lieu, il ne tient point de place; il va les épaules serrées, le chapeau abaissé sur les yeux pour n'être point vu; il se replie et se renferme dans son manteau. Il n'y a point de rues ni de galeries si embarrassées et si remplies de monde, où il ne trouve moyen de passer sans effort, et de se couler sans être aperçu. Si on le prie de s'asseoir, il se met à peine sur le bord d'un siège; il parle bas dans la conversation, et il articule mal (...) Il est pauvre.


Imaginez une scène de théâtre où ces deux personnages complètement opposés se rencontrent. Faire des didascalies (une en commencent pour donner le lieux et les personnages présent).

1

Réponses

2013-10-12T17:48:50+02:00
Il faut que tes personnages s'opposent en tout point physique comme c'est dit mais aussi moralement dans la gestuel et le comportement.
Si tu fais une pièce de théatre du doit mettre des actes et des scènes pour ce qui est de le didascalie du début à toi de voir ou tu veux que cela se passe mais exemple "dans une rue ensoleillé à proximité de chez Phédon" il faudrait que tes deux personnages s'opposent en se disputant et pour ce qui est du théatre n'est pas peur d'employer un langage soutenu pour l'un et un peu moins pour l'autre. Bonne chance
je veut qu'il se rencontre par hasard et qu'il ne se connaissent pas du tout
alors un peu lire son journal l'autre regarder une joli fille et hop ils se rentrent de dans et ton discours démarre... ça te plais comme idée ??
oui et sa pourrait se passer ou ?
une rue en plein centre ville près d'un café
d'accord donc la didascalie c'est "Dans une petite rue en centre ville..." ?