Réponses

2016-02-26T00:04:55+01:00
Résumé du Grand Meaulnes

Écrit par Alain-Fournier (pseudonyme d’Henri-Alban Fournier), « Le Grand Meaulnes » est un roman publié en 1913. L’œuvre, qui rata de peu le Prix Goncourt cette même année, connut par la suite un succès mondial.

Se déroulant en Sologne, la région natale de l’auteur, ce roman d’aventure, qui raconte la vie d’Augustin Meaulnes par la bouche de François Seurel, son ami et ancien camarade de classe, est divisé en quatre parties distinctes.

Roman d’amitié avant tout, « Le Grand Meaulnes » est considéré comme un classique de la littérature française. Maintes fois rééditée, l’œuvre a fait de son auteur Alain-Fournier un mythe, celui-ci perdant la vie un an après sa parution, en 1914, lors de la Première Guerre mondiale.

 

Première partie

Le roman s’ouvre avec l’arrivée d’Augustin au Cours supérieur de Sainte-Agathe, où sa mère l’a fait pensionnaire, un dimanche de novembre. Il y partage une chambre avec le fils de l’instituteur, François. Plus âgé que ses camarades (Augustin a dix-sept ans et eux quinze), il se voit vite attribué le surnom de « Grand Meaulnes ». La semaine précédant Noël, Augustin se perd dans la campagne et disparaît pendant quatre jours.

À son retour, il n’a qu’une idée : retrouver l’endroit où il était durant son absence. Il réalise une carte dans ce but. Augustin raconte ensuite à son ami l’aventure qu’il a vécue. Perdu, il est arrivé par hasard dans un domaine étrange, un château presque en ruines dans lequel est donnée une fête, en présence de nombreux enfants. Augustin s’endort dans une chambre, puis s’habille avec des vêtements trouvés sur place et se mêle aux convives. Il apprend qu’on célèbre les noces de Frantz de Galais, parti à Bourges chercher sa promise.

Le lendemain, lors de la promenade en bateau proposée aux convives, Augustin fait la connaissance d’une superbe jeune femme dont il est aussitôt épris. Celle-ci lui révèle son nom, Yvonne de Galais, sœur de Frantz. Dans la soirée, Augustin voit Frantz, revenu de Bourges sans sa fiancée, qui lui apprend que la noce ne sera pas célébrée et que la fête prend fin.

 

Deuxième partie

Augustin doit ensuite retourner à sa vie de pensionnaire, incapable d’oublier pour autant le mystérieux domaine sans nom et la jeune femme dont il est tombé amoureux. François et lui sont attaqués par une bande d’adolescents qui leur vole la carte confectionnée.

Le lendemain arrive au pensionnat de Sainte-Agathe un bohémien à la tête bandée, après avoir tenté de se suicider durant l’étrange fête. Il devient ami avec Augustin et lui donne l’adresse d’Yvonne à Paris. On apprend ensuite que le bohémien, qui vit dans une roulotte au village, n’est autre que Frantz de Galais.

Les mois passent et Augustin part étudier à Paris. François se lie quant à lui d’amitié avec d’anciens camarades de classe qui avant lui semblaient hostiles, Boujardou, Delouche et Roy, et leur raconte l’histoire du Grand Meaulnes.

 

Troisième partie

C’est finalement le hasard qui remet Yvonne sur la route du Grand Meaulnes. François, devenu instituteur tout comme son père, apprend par Delouche qu’il existe près du Vieux-Nançay un château où vivent un ancien officier et sa fille, le domaine de Sablonnières. François comprend qu’il s’agit de l’endroit mystérieux visité par Augustin, et retrouve ainsi la trace d’Yvonne.

Il avertit Augustin, qui retrouve Yvonne lors d’une partie de campagne organisée par l’oncle de François. Il la demande en mariage dans la soirée. Quand arrive le jour des noces, Frantz de Galais réapparaît. En vertu d’une promesse, Augustin repart pour tenter de retrouver sa fiancée disparue jadis.

Yvonne reste seule aux Sablonnières, recevant cependant les visites régulières de François. En l’absence d’Augustin, elle meurt en couches en donnant la vie à une petite fille, dont François devient le tuteur.

Installé dans leur demeure, François finit par découvrir le journal intime d’Augustin lors de sa vie à Paris. Il apprend que ce dernier a connu intimement Valentine de Blondeau, l’ancienne fiancée de Frantz, sans savoir que c’était elle. L’apprenant, il a décidé de rompre, mais ses remords l’ont poussé à partir à sa recherche lorsque Frantz est revenu.

 

Quatrième partie (épilogue)

Ce n’est qu’au bout d’un an qu’Augustin revient au domaine des Sablonnières. Il permet la réunion entre Frantz et sa fiancée Valentine. Il apprend la mort de sa femme et voit pour la première fois sa fille. Le livre s’achève avec la voix de François, qui assure que le Grand Meaulnes repart avec elle pour de nouvelles aventures.