bjr aider moi svvvpppp urgent pour demain

1°) RELEVEZ LES PROPOSITIONS SUBORDONNéES RELATIVES ET PRéCISEZ ENTRE PARENTHèSES LEUR ANTéCéDENT .

a) Venise , que je n'avais jamais vue et que j'avais tellement désiré voir , parlait plus à mes sens qu'à mon esprit : ses monuments dont je ne connaissais point l'histoire , dont je ne comprenais pas la beauté , m' importaient moins que l'eau verte , le ciel étoilé , la lune argentée , les vents dorés et surtout la gondole noire dans laquelle , allongée , je me laissais aller .

2°) RELEVEZ LES EXPANSIONS DES NOMS EN GRAS EN INDIQUANT LA CLASSE GRAMMATICALE ET LA FONCTION DE CHACUNE D'ELLES.

a) L'autocar a tourné trois fois sur l'ESPLANADE qui borde le port du canal , sans raison apparente comme si le chauffeur voulait faire sentir aux rares OCCUPANTS L'APRETé des ornières et le DéFAUT d'amortisseurs .puis il a fini par arrêter sa machine et couper son moteur . et il a soupiré , d'un SOUPIR trés las , triste , un peu à la manière d'un ENFANT qui tortille un chagrin dans sa gorge .

VOILA AIDER MOI JE VOUS EN SUPPLIE SVVVPPPP

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-09-03T19:07:45+02:00
1°) RELEVEZ LES PROPOSITIONS SUBORDONNÉES RELATIVES ET PRÉCISEZ ENTRE PARENTHÈSES LEUR ANTÉCÉDENT. 
 
a) Venise, que (Venise) je n'avais jamais vue et que (Venise) j'avais tellement désiré voir, parlait plus à mes sens qu'à mon esprit : ses monuments dont (monuments) je ne connaissais point l'histoire, dont (monuments) je ne comprenais pas la beauté, m'importaient moins que l'eau verte, le ciel étoilé, la lune argentée, les vents dorés et surtout la gondole noire dans laquelle (gondole), allongée, je me laissais aller.
 
2°)  RELEVEZ LES EXPANSIONS DES NOMS EN GRAS  EN INDIQUANT   LA CLASSE GRAMMATICALE ET LA FONCTION DE CHACUNE D'ELLES.
 
a) L'autocar a tourné trois fois sur l'ESPLANADE qui borde le port du canal (subordonnée relative, complément de l'antécédent esplanade), sans raison apparente comme si le chauffeur voulait faire sentir aux rares (adjectif épithète du nom occupant) OCCUPANTS L’ÂPRETÉ des ornières (complément du nom, complète le nom âpreté) et le DÉFAUT d'amortisseurs (complément du nom, complète le nom amortisseurs). Puis il a fini par arrêter sa machine et couper son moteur, et il a soupiré, d'un SOUPIR  très las, triste (adjectifs épithètes du nom soupir), un peu à la manière d'un ENFANT qui tortille un chagrin dans sa gorge (subordonnée relative, complément de l'antécédent enfant).