Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,

Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,

Et puis est retourné, plein d'usage et raison,

Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village

Fumer la cheminée, et en quelle saison

Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,

Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

PLUS ME PLAIT LE SÉJOUR QU'ONT BÂTI MES AÏEUX

Que des palais Romains le front audacieux,

PLUS que le marbre dur ME PLAIT L'ARDOISE FINE,

PLUS MON LOIRE GAULOIS, que le Tibre latin,

PLUS MON PETIT LIRE, que le mont Palatin,

ET PLUS que l'air marin LA DOUCEUR ANGEVINE.

Joachim du Bellay,

4.Dans le second quatrain: a. Relevez un adverbe qui évoque un sentiment.

b.Quel est le type de phrase employé?

c.Nommez le sentiment ainsi révélé.

5.a. Observez les tercets: à quel lieu respectif correspondent passages en majuscules? et les passages en minuscules?

b. Quels différents éléments le poète compare t-il dans ces lieux? Merci d'avance!

1

Réponses

2013-06-17T17:32:20+02:00

4)   ici l'adverbe est "beaucoup" pour exprimer est grand manque

      b) le type de phrase employé sont des phrases rhétoriques

     c) le sentiment est le desespoir 

 

5) a) les lieux en majuscules correspondes à son village

       et les lieux en miniscules correspondes à l'endroit ou il se situe actuellement

     b) il compare un sejour, des palais romains, l'ardoise, le marbre, loire gaulois, un petit Lire

le tibre, le mont palatin, et l'air et enfin la douceur angevine