Ma boheme Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées; Mon paletot soudain devenait idéal; J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal; Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées! Mon unique culotte avait un large trou. Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse. Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou Et je les écoutais, assis au bord des routes, Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes De rosée à mon front, comme un vin de vigueur; Où, rimant au milieu des ombres fantastiques, Comme des lyres, je tirais les élastiques De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur! Arthur Rimbaud 6) qu'est-ce qui inspire le poete dans: a) le 1er quatrain ? b) et le 3 eme tercet ? expliquez 7) a) repérer des passages du poeme qui appartiennent a la langue orale b) quel effet créent-ils ? 8) a) relevez un rejet b) pourquo,i selon vous, le poète l'a-t-il employé ? 9) vers 13-14 : a) nommez et expliquez les figures de styles employées b) relevez un jeu de mots c) reperez dans le poème les associations de mots a la rime d) d'apres vos reponses, diriez vous que le poete prens son art au serieux ?

1

Réponses

2013-06-01T19:36:29+02:00

1) ce qui inspire le poète est sa muse 

 

 puis  les bons soirs de septembre, 

 

il est dehors il fait encore beau , il est donc inspiré et écoute la nature"vivre"

 

 

7)Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

 

je trouve que cela rapproche le poète du lecture , cela donne une touche de jeunesse , comme les enfats le dise souvent: oh, là là 

 

 

8) des rimes est un rejet: pourquoi

 

probablement pour mettre les mots en valeur et aussi si on le laisse à la fin de la ligne cela ne

 

rime plus de plus le nombre de syllabes ne correspondrait plus non plus.

 

9° Comme des lyres : figures de style  est une comparaison 

 

des souliers blessés:  figures de style :personnalisation des souliers 

 

jeu de mots :

 je sentais des gouttes De rosée à mon front, comme un vin de vigueur; (donc rosée , c'est les

 

gouttes du matin mais il parle du vin le rosé :donc jeu de mots)

 

non le poète ne se prend pas au sérieux 

 

j'ai fait de mon mieux, voilà pour moi, à plus.