Réponses

2013-05-29T14:30:32+02:00
Analyse littéraire : « J’écris à l’oral » de Grand Corps malade, extrait de l’album Enfant de la ville
« J’écris à l’oral » est un texte de slam écrit par Grand Corps Malade et extrait de son deuxième album Enfant de la ville, datant de 2007. Nous retrouvons dans ces textes des thèmes communs au premier album : le monde urbain, l’espoir, les codes de la cité, le désenchantement, la famille… Certains textes se font échos d’un album à l’autre ou d’un slam à l’autre. « J’écris à l’oral » fait parti de ces textes qui parlent du slam. Parler du slam non pas pour en donner une définition précise et exhaustive mais plus pour en donner une définition juste, un sentiment… Ici Grand Corps Malade raconte le slam et partage avec ses interlocuteurs des moments slam pour leur faire vivre ses instants et leur faire comprendre ce qu’est véritablement le slam…
Les mouvements :
* 1 : du début jusqu’à « Slam » : sorte d’introduction, mise en place du cadre et du thème : cadre narrative avec imparfait.
* 2 : jusqu’à « y penser » : définition « concrète » de ce qu’est le slam entant qu’art. présent de narration.
* 3 : jusqu’à « résonner » : Emotions et sensations du spectateur, en découverte : réactions…
* 4 : jusqu’à « l’épidémie » : les conséquences de cette rencontre avec le slam
* 5 : jusqu’à « offert » : retour futur, nostalgie : le poète se rappelle on sort du cadre narratif pour comprendre les raisons qui ont fait changer le poète lorsqu’il a découvert ce mouvement.
* 6 : jusqu’à « oral» : sorte de conclusion à cet instant de nostalgie : le poète nous livre finalement ses meilleurs souvenirs : le slam c’est avant tout une rencontre… retour présent.
* 7 : Conclusion : le slam comme sensation et manière d’écrire avec effet de boucle car répétition premier mouv mais fin change : répétition expression « j’écris à l’oral » !