Réponses

2013-05-20T21:16:55+02:00

Si l’histoire apparaît comme une succession d’événements désordonnés, dont nous n’arrivons pas à cerner le sens, ne peut-elle en même temps être considérée suivant une idée d’ordre ? Qu’entend-on par désordre ? Il s’oppose à ordre, mais il y a plusieurs sortes d’ordres. Généralement les hommes refusent le côté complètement désordonné de l’histoire (conception que Kant appelait "abdéritiste", selon le nom du philosophe grec Démocrite d’Abdère, père de l’atomisme. Suivant cette conception, l’histoire est une suite d’atomes événementiels disjoints). Ils imposent donc un ordre à l’histoire : les Grecs par exemple pensaient que l’histoire est cyclique, un peu comme la vie des arbres (naissance, croissance et mort des États, etc.) ; les Chrétiens pensent plutôt en termes linéaires, comme une droite qui va jusqu’au jugement dernier. L’ordre indique une idée de direction (Marx, Contribution à la critique de l’économie politique). D’où provient cet ordre qu’on met dans l’histoire ? Implique-t-il que celle-ci est pré tracée (donc que nous ne sommes pas libres) ? Ou bien simplement que c’est nous qui voulons l’ordonner ? L’ordre est-il une caractéristique de l’histoire, en tant qu’elle est construite par l’homme ? Ou n’est-elle que désordre si on ne regarde que les faits qui la composent ? L’histoire ne doit-elle pas être que désordre suivant une idée de la liberté humaine ? Ou est-ce le contraire ? Références utiles : Kant, Le conflit des facultés, section II, et Idée d’une histoire universelle du point de vue politique ; Hegel, La raison dans l’histoire.