Réponses

2013-05-19T13:54:21+02:00

Contexte historique :
A.


Musique :

La chevauchée des Walkyries est extraite de l’opéra « La Walkyrie » : c’est le prélude (le début) du troisième acte. 

Dans la mythologie nordique, les walkyries sont des messagères de Dieu. Elles ne sont ni maléfiques ni bénéfiques, ce sont des guerrières. Leur nom signifie « Celles qui choisissent qui succombera ». Elles avaient le pouvoir de décider de la victoire ou de la défaite.

La chevauchée des walkyries est écrite pour un grand orchestre symphonique : il y a des bois, des cuivres, des cordes et des percussions. Le thème est d’abord joué par les cuivres puis est répété et joué par tout l’orchestre. Ce morceau comprend trois parties : A-B-A.


Analyse :

Cette œuvre est imposante et majestueuse : les nuances sont jouées forte voir fortissimo ; la famille des cuivres joue le thème ; le son est dense : comme l’orchestre est très grand, plusieurs instruments jouent la même chose ce qui augmente l’effet de densité sonore. 

Cette musique présente beaucoup d’attribut de la musique de propagande :
- Elle est puissante grâce à la présence d’un orchestre symphonique.
- Un thème simple et facile à retenir est répété. 
- Son rythme est entrainant car il ressemble à celui d’une marche : il est à 4 temps.-
- La famille des cuivres prédomine (prédominer : être le plus fréquent ou le plus important). Son son est clair mais puissant. Cela rend le caractère solennel et majestueux. La famille des cuivres est souvent utiliser pour symboliser le pouvoir.


Conclusion :

La chevauchée des Walkyries a été utilisée par le régime nazi comme musique de propagande. Elle était passée dans des documentaires, à la radio, lors des grands rassemblements ou quand les prisonniers descendaient des trains pour aller des les camps de concentration. 
Cette œuvre est l’exemple que les musiques peuvent êtres utilisées pour des usages auxquels elles n’étaient pas prév